VOITURES LIBRE-SERVICE À MONTRÉAL : PIERRE NANTEL Y VOIT UNE OPPORTUNITÉ POUR LE GRAND LONGUEUIL

C’est avec enthousiasme que le député néo-démocrate Pierre Nantel (Longueuil--Pierre-Boucher) a accueilli la volonté du maire de Montréal de doter la métropole d’un système de véhicule en libre-service,  puisque c’est dans le parc industriel de Boucherville qu’est fabriquée la pile la plus citée dans le monde de l’automobile électrique en libre-service.

«En effet, les nombreux projets de recherche qu’Hydro-Québec a menés sur la Rive-Sud depuis des décennies, comme ceux de Pierre Couture, de TM4 ou même d’Avestor, ont consolidé l’expertise du génie québécois en matière d’électrification des transports. Depuis l’acquisition d’Avestor par le groupe français Bolloré, les employés de l’usine de Boucherville fabriquent de A à Z les batteries qui alimentent l’ambitieux projet de voitures libre-service de la Ville de Paris, en France.»

En cette période où l’on cherche à remplacer les polluantes énergies fossiles par des énergies vertes, le Québec a l’immense privilège de pouvoir compter sur sa force hydro-électrique pour produire son électricité.  À ce titre, le Québec est en mesure de devenir un leader de l’électrification des transports, estime Pierre Nantel.

«En ce sens, l’idée de la Ville de Montréal de développer une offre de voitures en libre-service pourrait représenter une belle opportunité pour les industries de la Rive-Sud. Trop peu de gens savent en effet que c’est non seulement notre technologie, mais aussi nos travailleurs qui propulsent cette voiture silencieuse dans la Ville lumière. On doit en être fier!» a conclu Pierre Nantel.