« UN BUDGET POUR LA CLASSE MOYENNE SUR 11 ANS… VRAIMENT? »

Pierre Nantel affichait une grande déception à sa sortie des communes, hier, suite à la lecture du budget. « Si je comprends bien, les libéraux vont bâtir une classe moyenne forte – c’est bien le titre de leur budget – en éliminant le crédit d’impôt pour le transport en commun, en ignorant la tendance vers les emplois précaires et à temps partiel et en annonçant la privatisation future de nos infrastructures? Franchement! », a déploré Pierre Nantel.

 

 

Le manque d’ambition des libéraux en matière de lutte contre les changements climatiques est un autre irritant majeur. « Le Canada s’éloigne de plus en plus du respect de ses objectifs de réductions des GES et des engagements pris à Paris devant toute la communauté internationale, a ajouté Pierre Nantel. Les libéraux coupent de plus d'un milliard de dollars le financement du Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone dans les deux prochaines années, une décision injustifiable. »

 

Infrastructures, logement abordable et complexe culturel

 En ce qui concerne le financement du transport en commun, le Réseau électrique métropolitain est mentionné, mais aucun détail sur le financement de projets précis au Québec. Pas d’annonce non plus d’investissements dans nos infrastructures ici à Longueuil ou à Saint-Hubert, ni ailleurs. Ce budget laisse le privilège à la Banque d’infrastructure de financer des projets inconnus, mais aussi… de les privatiser en ouvrant la porte toute grande aux investisseurs privés. « Impossible de savoir si le fédéral participera financièrement à nos projets de transport en commun, s’est désolé Pierre Nantel. Tout ce qu'on nous assure, c’est que le crédit d’impôt pour le transport en commun sera éliminé. On parle de près de 250 $ de moins dans les poches des usagers du réseau de la RTL chaque année. Le mécontentement se fait déjà sentir à Longueuil et à Saint-Hubert. Les citoyens téléphonent en grand nombre pour se plaindre de cette nouvelle mesure. »

« Il y a tout de même quelques bonnes nouvelles dans ce budget, comme les investissements forts attendus en logement abordable. Les dépenses sont toutefois majoritairement reportées à plus tard et ressemblent plus à des promesses électorales qu'à des annonces budgétaires, a ajouté le député. Fait intéressant, le gouvernement annonce qu’il souhaite rendre disponible des terres fédérales pour des projets de logement abordable. On va se battre pour s'assurer que ça profite aux projets de la Ville de Longueuil. »

L’ajout de 300 M$ au Fonds du Canada pour les espaces culturels pourrait représenter une bonne nouvelle pour le projet de complexe culturel de Longueuil qui réunira le Théâtre de la Ville, le centre d’exposition en art actuel Plein Sud, l’Orchestre symphonique de Longueuil et le Théâtre MOTUS. « Longueuil doit obtenir sa part, insiste Pierre Nantel. Pour le reste, en matière de culture, on souhaitait que la ministre Joly demande au ministre des Finances d’entendre nos artistes, nos producteurs, nos distributeurs de disques. Rien dans ce budget pour encadrer les bouleversements que connaissent nos industries culturelles. »

 

Oui à l'innovation, mais rien pour l’aérospatiale

« Quand on se rend compte que le mot « innovation » est répété 262 fois dans ce budget, on a du mal à comprendre le silence du ministre des Finances au sujet du secteur de l’aérospatiale, une industrie au cœur de l’économie chez nous dans Longueuil - Saint-Hubert et ailleurs au Québec, s’est désolé Pierre Nantel. Le gouvernement ne fera que regrouper des programmes déjà existants comme l’Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense au sein d’un guichet unique, le Fonds stratégique pour l’innovation. Après l’aide timide du fédéral à Bombardier, on aurait souhaité davantage. »

Le gouvernement fait tout de même preuve de dynamisme en ce qui concerne l’accélération de l’innovation à l’aide de suppergrapes, ce qui est une excellente nouvelle pour des projets comme le technopôle des transports durables et intelligents IVÉO de l’agglomération de Longueuil. « Un concours sera lancé cette année et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir afin que l’agglomération de Longueuil devienne la capitale de l’électrification des transports en Amérique du Nord », a conclu Pierre Nantel.