Un peu de transparence, bordel de merde !

Vous aurez bien compris dans ce titre l'allusion à l'oeuvre phare du chorégraphe québécois Dave St-Pierre !

Cette fresque à la nature humaine, drôle, fragile et mélancolique, a aussi parfois soulevé la controverse, c'est vrai.

Inversément, rendre transparents les comptes de dépenses des députés, ça n'a rien de controversé : je considère, comme mes collègues du NPD, que les élus à la Chambre des communes ont la responsabilité d'être transparents avec leurs dépenses.

Les élus doivent faire preuve de la plus grande ouverture en divulguant proactivement leurs dépenses de bureau, de voyage et autres.  
   
Voici donc un bilan de mes dépenses depuis la dernière élection fédérale en octobre 2015 (et même un peu avant, depuis le début de l'année fiscale précédente).