RENOUVELLEMENT SPLI – PIERRE NANTEL INTERPELLE LE MINISTRE DE LA FAMILLE, DES ENFANTS ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL

Dans une lettre adressée au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Pierre Nantel appelle le gouvernement à respecter sa promesse envers les organisations communautaires et à renouveler selon une approche généraliste la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI).

«Initiée sous le dernier gouvernement, l’approche axée sur l’objectif du «logement d’abord» a mis en péril le maintien de services essentiels de première ligne auprès de centaines de personnes en situation ou à risque d’itinérance, a expliqué Pierre Nantel. Ici, à Longueuil, quatre organismes communautaires de l’agglomération, soit le Carrefour le Moutier, le Bureau de consultation jeunesse, la Maison de Jonathan et La Mosaïque, ont subi une diminution de l’aide fédérale l’année dernière et ont dû remercier des intervenants sociaux qui œuvraient en prévention.»

En campagne électorale, le gouvernement libéral s’est engagé à augmenter le financement annuel de la SPLI et à revoir les critères du programme. L’absence de ces deux éléments dans le discours du Trône ainsi que dans la lettre de mandat du ministre Duclos n’a rien pour rassurer sur la volonté du gouvernement d’aller de l’avant avec cette mesure dans la première année de son mandat. La bonification du financement ainsi que le retour aux critères privilégiant une approche globale permettrait à nos organismes de retrouver leurs effectifs sur le terrain et d’arrêter d’être constamment à la recherche de fonds pour financer la poursuite de leurs interventions en prévention.

«Je suis inquiet pour nos organismes communautaires parce qu’ils doivent faire des pieds et des mains pour constamment assurer la vitalité de leur mission, a conclu Pierre Nantel. Dans notre communauté, ce sont des centaines de personnes en situation d’itinérance ou en voie de le devenir qui ne sont plus rejointes directement par les intervenants. Il faut que ça change, et j’espère que le gouvernement libéral respectera sa promesse de s’y engager, et ce, dès 2016.»