Que propose le NPD?

La réforme électorale est un cheval de bataille du NPD et de ses membres depuis longtemps. Immédiatement après l'élection, nous avons interpelé le gouvernement afin qu’il enclenche le processus de réforme, notamment en proposant la formation d’un comité spécial qui serait représentatif du vote des électeurs et d’un groupe de travail formé par des citoyens. 

Pour sa journée d'opposition officielle en juin dernier, le NPD a proposé à nouveau la formation d'un comité qui serait le reflet du vote populaire de la dernière élection fédérale. Le NPD a proposé que le comité soit composé de douze députés, dont cinq libéraux, trois conservateurs, deux néo-démocrates, un bloquiste et un du Parti vert.  Par cette proposition, nous avons veillé à ce que ce ne soit pas un seul parti qui détermine la suite des choses, tout en encourageant la collaboration entre les partis. Nous avons finalement eu gain de cause et les libéraux ont abandonné le contrôle total du comité pour adopter la proposition du NPD.

Selon nous, le système le plus juste et représentatif du choix des électeurs doit comporter des éléments d'un système de représentation proportionnelle. C’est l’unique modèle qui assurerait que tous les votes comptent et qui représenterait véritablement les citoyens. Parmi tous les modèles qui existent, le NPD estime que la proportionnelle mixte, comme celle en place en Écosse, en Nouvelle-Zélande et en Allemagne, serait idéale pour le Canada. Ce système permettrait aux citoyens d’élire directement le député dans leur circonscription, tout en étant certains que le nombre de sièges que remporte chaque parti est proportionnel au pourcentage des votes qu’ils ont reçus.

La réforme électorale n’est pas une question partisane. C’est la vitalité de notre démocratie qui est en jeu. Aujourd’hui, nous avons l’occasion historique de réformer notre démocratie pour le mieux et nous militerons pour un système électoral plus juste et représentatif!