Qu'est-ce que le scrutin majoritaire?

Dans les systèmes à scrutin majoritaire, le candidat qui l'emporte est celui qui obtient le plus de voix dans une criconscription électorale. Le candidat peut être élu par majorité simple (c'est-à-dire plus de voix que les autres candidats) ou par majorité absolue (50%+1 des voix exprimées).

Scrutin majoritaire uninominal à un tour: Il s'agit du système électoral en vigueur au Canada. Les candidats sont élus par la majorité simple dans 338 criconscriptions. 

Vote préférentiel: L'électeur classe les candidats inscrits en ordre de préférence sur le bulletin de vote. Pour être élu, le candidat doit recueillir la majorité absolue des votes (50%+1). Si auncun candidat n'obtient la majorité au premier décompte, le candidat qui termine dernier est éliminé et les suffrages de deuxième choix inscrits sur les bulletins où il figure au premier rang sont attribués aux candidats toujours en lice désignés par ces choix. Le processus se poursuit tant et aussi longtemps qu'un candidat n'a pas obtenu la majorité absolue des voix.

Les systèmes à scrutin majoritaire sont faciles à comprendre et à utiliser. Ils favorisent la formation de gouvernements majoritaires, assurent le lien géographique entre les électeurs et leurs députés et encouragent les partis établis à large assise. Cependant, pour leurs détracteurs, les systèmes à scrutin majoritaire entraînent une répartition des sièges qui n'est pas proportionnelle au vote populaire, exacerbent le régionalisme en favorisant les bastions politiques régionaux et donnent lieu à un gaspillage des voix. 

Parmi la famille de scrutin majoritaire figure également les systèmes du vote à deux tours et du vote groupé. Nous ne les aborderons pas dans le cadre de la réforme électorale, car nous outrepasserions le mandat d'étude accordé au comité spécial, soit de ne considérer que le vote préférentiel et la proportionnelle.