Le patrimoine, pierre d'assise de notre culture

La motion M-473 bénéficie déjà d’un large appui auprès de plusieurs groupes pour la sauvegarde du patrimoine bâti

Photo : Dinu Bumbaru d'Héritage Montréal, Pierre Nantel, et Michel Pratt de la Société historique et culturelle du Marigot, présentent la motion M-473 pour la protection des lieux de culte abandonnés, devant l'ancienne église Saint-Pierre-Apôtre à Longueuil.
 

Le porte-parole du NPD en matière de patrimoine, Pierre Nantel (Longueuil--Saint-Hubert), accompagné du Président de la Société historique et culturelle du Marigot, Michel Pratt, et du Directeur aux politiques d’Héritage Montréal, Dinu Bumbaru, a présenté aujourd’hui devant l’église Saint-Pierre-Apôtre à Longueuil une motion pour que le gouvernement fédéral appuie des initiatives de réutilisation adaptative des lieux de culte désaffectés.

« Il est triste de voir des églises désaffectées à vendre ou à louer, qui sont vouées à disparaître, a affirmé Pierre Nantel. Ces endroits font partie de notre trame urbaine depuis des décennies, ils sont des lieux historiques qui ont rassemblé quotidiennement nos familles de génération en génération. Si le gouvernement fédéral facilite la transition, en participant à des projets qui sont au service de la communauté, tout le monde y gagne. »

Il faut protéger autant le patrimoine architectural que le patrimoine immatériel. Les églises ont de tout temps constitué des lieux de rassemblement de la communauté pour y tenir des activités. « Lorsqu'une église manifeste son intention de quitter les lieux, nous devons nous concerter et encourager une transition qui permettrait à des organismes communautaires ou culturels, de s'intégrer dans ces lieux patrimoniaux. », souligne Michel Pratt.

La motion M-473 demande au gouvernement fédéral d’étudier les pratiques en vigueur dans d’autres États, notamment aux niveaux fiscal et réglementaire, qui ont fait en sorte de protéger l’intégrité architecturale de plusieurs lieux de culte et ainsi encourager l’entrepreneuriat.

« À travers la région métropolitaine comme à travers le Canada, les églises sont par leur architecture et leur présence, des éléments marquants du paysage culturel de nos villes et de nos communautés, souligne Dinu Bumbaru. Les défis majeurs que posent actuellement la conservation et la revitalisation de ce patrimoine requièrent une collaboration de tous les ordres de gouvernement, notamment les autorités fédérales qui peuvent aider ce patrimoine à continuer de servir les communautés. »

La motion M-473 a pour but de soulever un problème qui prend de l’ampleur, de trouver des solutions, mais aussi d’être responsable. « Il faut être conscient que le débat doit se faire dans l’optique que certains lieux de culte ne peuvent être préservés, compte tenu de l’état avancé de détérioration et surtout des frais à engager par la communauté et les contribuables. Cependant, le problème est majeur, les besoins sont criants, et il est du devoir de tous les intervenants de se concerter pour faire bon usage de ces lieux auxquels notre communauté s'identifie », conclu Pierre Nantel.

 

Cet enjeu vous interpelle-t-il ? Donnez-nous vos impressions via le formulaire ci-dessous

Remplissez le formulaire suivant pour envoyer un message.

Merci d’avoir écrit à Pierre Nantel.

Nous faisons de notre mieux pour répondre à chacun des courriels que nous recevons mais cela prend du temps. Nous allons vous faire parvenir un courriel sous peu dans lequel nous répondrons à votre question.