«Je suis pro-féministe!» dit Pierre Nantel

À l'occasion de la Journée internationale des femmes, Pierre Nantel rappelle tout le travail à faire pour bâtir une société où les femmes et les hommes sont sur un pied d'égalité.

 

«Je suis pro-féministe, et je le dis fièrement, dit Pierre Nantel. Je suis là, derrière mes filles, derrière les femmes autour de moi dans la lutte pour l’égalité de fait entre les genres. On a du travail à faire pour assurer une réelle égalité pour les femmes, qu’on confine encore trop souvent dans leur rôle traditionnel. Quand on voit le besoin en logement d'urgence pour les femmes victimes de violence, qu’on constate le nombre de femmes monoparentales vivant sous le seuil de la pauvreté et que sur le marché du travail, les hommes et les femmes ne sont pas payés pareil pour un travail équivalent, on sait qu'on a du chemin à faire.»

 

Pierre Nantel était présent au Sommet des femmes, tenu la semaine dernière à Montréal; d'abord accompagné de sa fille Rose, à la conférence d'ouverture -- mettant en vedette des femmes telles que Lise Payette et la militante innue Michèle Audette -- et ensuite à l'atelier "Hommes et féminisme", qui débattait de la place des hommes dans la cause féministe et des moyens à leurs disposition pour  faire avancer des enjeux touchant les femmes.

 

À l'occasion de la Journée internationale des femmes 2016, Pierre Nantel a aussi voulu relancer le débat sur l'absence de personnages féminins sur notre monnaie, en invitant les citoyennes et citoyens de la circonscription à proposer des bâtisseuses d'ici. Sur le coupon-réponse envoyé dans les foyers de Longueuil et de Saint-Hubert : un portrait de la reine Elizabeth II. «Voulez-vous bien me dire pourquoi je suis la seule femme sur votre argent papier?» demande-t-elle. 

 

Les citoyennes et citoyens, qui recevront ces "bulletins de vote" cette semaine, pourront proposer leurs suggestions de femmes méritoires pendant le mois de mars, et les suggestions les plus populaires seront transmises à la Banque du Canada.

 

Cette initiative n'est qu'une manière de parler de l'avancement d'enjeux féministes en ce 8 mars. Le député de Longueuil--Saint-Hubert partage avec enthousiasme le travail réalisé par les organisations féministes dans l’agglomération de Longueuil et souligne la valeur ajoutée que représente l'École nationale d'aérotechnique pour propulser les femmes vers des carrières à vocation scientifique.

 

L'égalité entre les hommes et les femmes est atteint au niveau des droits, mais pas toujours dans les faits, croit Pierre Nantel. «En rendant l'éducation et le marché du travail accessibles à toutes les femmes, en aidant les femmes victimes de violence et celles qui vivent sous le seuil de la pauvreté à s'en sortir, c'est comme ça qu'on va bâtir le Québec dont on rêve -- une société où les jeunes filles auront les mêmes chances de réussir que les garçons.»