CONSULTATION PUBLIQUE SUR L’AVENIR DU CLIMAT : PIERRE NANTEL PREND PARTI POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le député néo-démocrate Pierre Nantel applaudit l’enthousiasme et l’engagement citoyen exprimé au forum sur l’avenir du climat qu’il a organisé jeudi dernier, alors qu’une soixantaine de Longueuilloises et de Longueuillois sont venus prendre parole sur un éventail d’enjeux : énergies renouvelables, électrification des transports, espèces menacées par le changement climatique et risques associés au transport d’hydrocarbures.

« En matière de changements climatiques, les Longueuillois exigent qu’Ottawa cesse de jouer le cowboy, que le Canada cesse d’être un État-voyou environnemental, lance Pierre Nantel. Les priorités des gens de Longueuil sont claires: il faut absolument se débarrasser de Harper en 2015, il faut re-signer l’accord de Kyoto et il faut fixer des cibles ambitieux pour diminuer à court terme nos émissions de gaz à effets de serre. On a du pain sur la planche!»

C’est Pierre Nantel qui a animé la soirée en compagnie des panélistes Alexandre Desjardins (avocat, Centre québécois du droit en environnement), Tommy Montpetit (environnementaliste) et Michel Gélinas (vice-président, Association des véhicules électriques du Québec). Les thématiques abordées par les experts ont dressé un tour d’horizon quant à l’ampleur du défi étatique générée par notre consommation de pétrole et les différentes avenues  pour en sortir. Le transport du pétrole, la gestion des risques et l’électrification des transports ont entre autres été abordés.

«Suite à la consultation de jeudi dernier, il est clair que les Longueuillois s’attendent à un leadership plus fort de la part du gouvernement fédéral, a conclu Pierre Nantel. Tout comme l’application du principe pollueur-payeur doit faire partie de toute stratégie gouvernementale, à l’inverse, je suis convaincu que récompenser les citoyens consciencieux, comme par exemple par un crédit d’impôt fédéral à l’achat d’un véhicule électrique, doit faire partie des mesures qu’un gouvernement responsable et soucieux de l’environnement doit entreprendre».