Bilan du NPD: des résultats concrets pour les familles et une vision claire pour le Québec

Les députés du NPD ont travaillé avec acharnement depuis 2011 et ils ont livré la marchandise en obtenant des résultats concrets pour les Québécois. La session parlementaire qui s'est achevée a prouvé qu’il est possible de faire des gains aux dépens des conservateurs.

Récemment, le NPD a forcé la majorité conservatrice à réduire les impôts des PME, à créer un registre obligatoire de déclaration des pénuries de médicaments et à bannir les frais bancaires abusifs. Le parti a combattu avec succès le projet de port pétrolier dans la pouponnière des bélugas à Cacouna, en plus de faire adopter une motion visant à éliminer les produits contenant des microbilles de plastique, ces substances toxiques pour l’environnement qui sont présentes dans plusieurs produits.

« Pour moi, parmi nos plus belles réussites, on retrouve l’adoption de la loi sur le bilinguisme des agents du Parlement», s’est exclamé Pierre Nantel (Longueuil—Pierre-Boucher). «La lutte pour notre langue et notre culture se reflète également particulièrement bien dans la lutte qu’on mène depuis 2013 pour sauver Radio-Canada. Si on veut que les choses changent, il faut remplacer Stephen Harper et placer au gouvernement un premier ministre à l’écoute des gens d’ici. La prochaine élection nous donne cette opportunité et il m’apparaît clair que l’enjeu est d’élire un gouvernement qui représente bien les valeurs des Québécois.»

D’Ottawa à la Rive-Sud, les néo-démocrates ont mené la bataille contre l’imposition d’un péage sur le pont Champlain et ils ont coordonné la mobilisation des élus et de la population contre la réforme de Postes Canada. Ils ont fait la promotion du renforcement de la sécurité ferroviaire, de l’accès aux berges du Saint-Laurent et de la préservation des milieux naturels. Ils se sont engagés à réparer les dégâts découlant de toutes ces mauvaises décisions et à mettre en valeur notre patrimoine naturel.

« Pour moi, notre plus grande victoire demeure certainement le fait que nous avons forcé le gouvernement à remplacer le pont Champlain», a affirmé Hoang Mai (Brossard—La Prairie). «De plus, notre chef Tom Mulcair a été clair : sous le NPD, il n’y aura pas de péage sur le pont Champlain, un point c’est tout. »

Depuis 2011, les députés ont prouvé que la meilleure méthode pour faire de la politique autrement est d’impliquer la communauté. En quatre ans, les députés ont organisé 60 consultations publiques, 23 journées de mobilisation et ont remis plus de 15 000 signatures de pétitions à la Chambre. Le processus de consultation et de reddition de comptes mis en place depuis le début du mandat a trouvé écho jusque dans les événements citoyens proposés par les élus pour discuter d’enjeux locaux.

« Les néo-démocrates ont été proactifs tout au long de la législature et ont fait avancer d’importants dossiers, même en étant dans l’Opposition», a expliqué Djaouida Sellah (Saint-Bruno – Saint-Hubert). «Par exemple, j’ai présenté un projet de loi afin que soit créé un registre obligatoire de déclaration des pénuries de médicaments. Bien que les conservateurs l’aient battu en Chambre, ils ont finalement entendu raison et l’ont repris en février dernier. Il s’agit d’une victoire qui appartient aux Montarvillois et aux Hubertins, car ils ont participé à la mobilisation en signant ma pétition. Continuons le travail et annulons les compressions des conservateurs dans les transferts en santé. »

« Après dix ans de règne conservateur, notre économie va très mal et les familles québécoises ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts», a renchéri Sadia Groguhé (Saint-Lambert). «La relance et la transformation de notre économie est au cœur de mes préoccupations, car je crois que chacun doit pouvoir vivre dignement de son travail. C’est pourquoi j’ai soutenu la création d’emplois par les PME de chez nous, l’amélioration de l’accès aux programmes fédéraux de développement de la main d’œuvre et la bonification substantielle du Régime de pensions du Canada pour les personnes à la retraite.  Je suis très fière que le NPD défende les familles du Québec en proposant notamment le rétablissement de la livraison du courrier à domicile partout où elle a été supprimée, comme dans LeMoyne et Greenfield Park. »

Rappelons qu’au cours des quatre dernières années, le NPD a lutté avec acharnement contre les mauvaises décisions des conservateurs, telles que le saccage de l’assurance-emploi, l’abolition des services à Postes Canada, les compressions à Radio-Canada et dans la sécurité ferroviaire ou encore contre le projet de loi C-51 qui s’attaque à nos droits et libertés. Le NPD a dénoncé la destruction de nos lois environnementales ainsi que le processus opaque de l’Office national de l’énergie, en plus de présenter des projets de loi pour protéger les plus importantes rivières du Québec.

Avec l’expérience de Tom Mulcair, les Québécois savent qu’ils peuvent faire confiance au NPD pour défendre leurs intérêts à Ottawa et favoriser la croissance économique dans le respect de l’environnement.